Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BLOG TOUR DU MONDE - Vivez un tour du monde comme si vous le faisiez !

Articles avec #le retour tag

QUELQUES GRANDS MOMENTS DU TOUR DU MONDE

17 Décembre 2008 , Rédigé par Ludovic Publié dans #Le retour

:: Afrique Australe ::

 
Rencontre avec une tribu Ndebele
Afrique du Sud

  Visite des townships de Cape Town
Afrique du Sud
 
Les dunes géantes de Sosluvei
Namibie

  Rencontre avec le peuple Himba
Namibie

 
Safari au Parc d'Etosha
Namibie

  Les majestueuses chutes Victoria
Zambie

 
Croisière sur le Lac Malawi
à bord de L'Illala

Malawi

  Safari au Parc Serengeti
et au Cratère Ngorongoro

Tanzanie

 
Rencontre avec une tribu Massai
Tanzanie


  L'ascension du Kilimanjaro (5895 m)
par la voie Machame

Tanzanie

:: Amérique du Sud - Antarctique ::
 
 Les fantastiques chutes d'Iguaçu
Brésil

  10 jours à Rio de Janeiro
Brésil

 
L'âme de Salvador da Bahia
Brésil

  Trekking au Parc Chapada Diamantina
Brésil

 
La traversée de l'Amazonie
Brésil

  L'ascension avortée du Huayna Potosi
Bolivie

 
Dans l'enfer des mines de Potosi
Bolivie


  Les paysages fantastiques du Sud Lipez et du Salar d'Uyuni
Bolivie

 
A la rencontre des icebergs
Antarctique


  Le plus beau trek du Monde : Le W au Parc du Torres del Paine
Chili

 
La perle de Patagonie : Le glacier
Périto Moreno

Argentine

  Trekking autour du Fitz Roy
et du Cerro Torres

Argentine

:: Océanie ::
 
Au pays des mystérieux Moais
Ile de Paques

  Le paradis du snorkelling
Polynésie

 
Les sources thermales de Wai-o-tapu
Nouvelle-Zélande

  Trekking au Parc du Tongariro
Nouvelle-Zélande

:: Asie du Sud-Est ::
 
 Sydney, une ville à part
Australie

  Les Dragons de Komodo
Indonésie

 
Les fabuleuses rizières de Tirtagangga
sur l'île de Bali

Indonésie

  Les villages traditionnels de Flores
Indonésie
 
Lever de soleil mystique sur le volcan Gunung Bromo à Java
Indonésie
  Rencontre avec les orang-outans de Bornéo
Indonésie

Lire la suite

SOUTENEZ LE PACTE ÉCOLOGIQUE AVEC NICOLAS HULOT

7 Novembre 2006 , Rédigé par Ludovic Publié dans #Le retour

Je vous avais part dans un article précédent de mon aide ponctuelle à la Fondation Nicolas Hulot pour mettre en place un site Internet visant à mobiliser les français et les candidats aux futures élections présidentielles de 2007 sur les problématiques écologiques.

Je reviens à l'instant de la conférence de presse où Nicolas Hulot a officialisé le lancement de son livre Pour un Pacte écologique* et ses propositions écologiques à destinations des candidats aux élections présidentielles.

Je ne vous refais pas l'argumentaire sur la nécessité de changer notre mentalité et nos habitudes de consommation afin de mieux prendre en compte leurs répercussions sur la santé de notre planète. Al Gore et son film sur lequel les médias ont déjà largement
polémiqué s'en s'ont déja occupé.

La démarche de Nicolas Hulot est beaucoup plus pragmatique, et il s'attaque au coeur du problème : la volonté inexistante des hommes politiques de faire changer les choses.
Nicolas propose donc des objectifs à atteindre en matière de politique environnementale, et des solutions concrètes, comme avoir un vice-premier ministre de l'environnement, quelqu'un au sommet de la pyramide exécutive française qui aura la mission et surtout, le pouvoir de faire changer les choses.

Durant la campagne présidentielle, il nous propose de le rejoindre, et soutenir son initiative pour sonder les candidats sur leur programme et leurs mesures écologiques s'ils atteignent le pouvoir. Il leur demande de s'engager sur des propositions concrètes. Ces propositions sont détaillées dans son livre.

« L'heure n'est plus à la réflexion. Agissons ensemble avant qu'il ne soit trop tard. »

Comment ? En signant la pétition sur le site www.pacte-ecologique-2007.org. 

Merci de diffuser cette addresse le plus largement possible en cliquant ici.

Et bien sûr, vous pouvez continuer a agir de votre côté pour la sauvegarde de notre planète avec le Défi pour la Terre.

* Pour un Pacte écologique. Par Nicolas Hulot et le Comité de Veille Écologique. 286 pages, 18 eur. Calmann-Levy.

Lire la suite

MON PASSEPORT ET TOUS SES VISAS

31 Octobre 2006 , Rédigé par Ludovic Publié dans #Le retour

Sur la suggestion de Marie, voici un petit aperçu de mon passeport. Celui là, je ne suis pas prêt de le rendre quand il aura expiré.

La première page contient le visa du Brésil, valable 30 jours et accordé automatiquement aux français lors de l'arrivée à l'aéroport. Il faut ensuite faire une extension pour 30 jours de plus au service de l'immigration de la ville ou l'on se trouve.
Là, il y a du monde car j'ai fait pas mal d'aller-retours entre ces 4 pays africains suivants ! Zambie, Botswana, Zimbabwe, Malawi, et Bolivie. Tous ces visas s'obtiennent lors du passage à la frontière pour un minimum de 30 jours.

Là, on arrive dans les "beaux visas", ceux qui doivent être fait à l'avance. Vietnam et Indonésie, et les tampons du Chili (Ile de Pâques), d'Australie, et Malaisie.

Retour en Afrique avec le grand visa d'Ouganda, et du Kenya au dessus, puis l'Uruguay, le Chili,  l'Argentine (tous accordés au passage de la frontière pour les français) , et le tampon noir de la Nouvelle-Zélande valable 3 mois, accordé à l'aéroport.

Les 2 suivants sont ma fierté. Ils valent bien une page entière pour eux seuls. Même si l'Antarctique est une zone internationale, chaque base polaire possède son visa national. J'ai donc celui de Port Lockroy, station scientifique anglaise, et celui de la base Esperanza appartenant à l'Argentine. Le crétin de douanier de Singapour a failli posé son tampon pourri sur celui de Port Lockroy ...
On retourne ensuite en Afrique avec le visa de la Tanzanie (validité 30 jours, obtention à l'avance obligatoire),  et celui du Kenya (obtention à la fontière).


Là, je triche un peu, c'est mon ancien passeport avec le visa du Maroc, puis celui de l'Inde (obtention à l'avance, valable 6 mois).
Et on termine avec 2 tampons Indonésiens, le Chili, et le visa des USA que j'ai fait pour aller étudier quelques mois à San Francisco, il y a quelques années ... Pfff .... ça me rajeunit pas tout ça !
Lire la suite

UNE VÉRITÉ QUI DÉRANGE (AL GORE) - UN FILM A VOIR, POUR COMPRENDRE

29 Octobre 2006 , Rédigé par Ludovic Publié dans #Le retour

Depuis le temps que je me disais que je devais voir ce film, c'est fait.


La forme est un peu inhabituelle car il s'agit d'un documentaire sous la forme d'une conférence filmée avec des courts extraits de sa vie qui ont joués un rôle dans son engagement pour l'environnement. Mais dès que les premiers graphiques tombent, et qu'Al Gore prend la parole, on est dans le film.
Sa présentation des faits est très pédagogique, et a l'immense mérite de rendre visuellement et intellectuellement compréhensible, ce qui souvent ne sont que des empilements de chiffres issus de rapports scientifiques.

Les images montrent des merveilles de la nature qui vont bientôt disparaitre, et en revoir quelques une sur grand écran après ce Tour du Monde m'a fait un petit pincement au coeur. Tel le sommet du Kilimanjaro dont le glacier aura disparu dans 10 ans. Tel le glacier Grey au Parc Torres Del Paine qui a perdu 80% de sa superficie, où le Périto Moreno en Argentine, l'Amazonie qui brûle un peu plus tous les jours, et je ne parle pas des espèces en voie de disparition...

Le résultat est parfois impressionnant : une simulation de Manhattan (New-York) sous les eaux dans 50 ans (si on ne fait rien) fait froid dans le dos. On ne peut pas ressortir de la salle sans réfléchir un minimum à changer ses habitudes de consommation pour ne pas aggraver le réchauffement climatique.
Pour en savoir plus sur le film : www.criseclimatique.fr


Autre fait important, ce Lundi 9 Octobre 2006 était le fameux jour de la "Dette écologique".
Le principe est simple : l'association britannique New Economics Foundation (NEF) compare l'évolution de nos ressources naturelles mondiales et la consommation que nous en faisons sur 1 an pour calculer le jour de l'année où nous avons virtuellement tout consommé.
Depuis le 9 Octobre 2006, nous consommons donc plus que la Terre ne peut produire en 1 an. Ce qui veut dire que nous empruntons les ressources auprès des générations futures. Bref, nous vivons à crédit ! Il faut savoir qu'il y a 20 ans, le jour de la dette était vers la mi-décembre et d'année en année, on remonte dans le temps.

De sont côté, le rapport " Planète vivante 2006 " du WWF fait le même état des lieux et prévoit qu'en 2050, l'humanité consommera deux fois ce que la planète peut produire si les individus conservent le même rythme de développement.

Ca aussi, ce n'est pas rassurant ... J'espère que les mentalités changeront rapidement.
Lire la suite

LE DÉBUT D'UNE NOUVELLE AVENTURE

20 Octobre 2006 , Rédigé par Ludovic Publié dans #Le retour

Voilà,  je le préméditais depuis mon retour de voyage, c'est fait: j'ai officiellement quitté mon travail à l'agence (K agency) pour me consacrer à un projet professionnel qui me trotte dans la tête depuis quelques années.

La décision de quitter mon agence au retour du Tour du Monde m'a paru une évidence tant je ne me sentais plus en phase avec le milieu des agences de communication. Ce congé sabbatique était déjà un signe fort à mes supérieurs hiérarchiques pour leur faire comprendre que je ne m'éterniserai pas à l'agence à mon retour si de vraies ambitions n'étaient pas nourries et concrétisées pour le département internet.

1 an plus tard, j'ai l'impression que rien n'a changé, ... A partir de là, une seule décision ne pouvait qu'être prise. A 31 ans, je n'ai plus de temps à perdre, et pleins de projets en tête, murris sur les routes du monde. Il est temps de passer à l'action.
Lire la suite

COUP DUR (PRESQUE) MORTEL POUR LE BLOG

29 Septembre 2006 , Rédigé par Ludovic Publié dans #Le retour

Bonjour à tous,

Vous devez être surpris de trouvez ce blog vierge et ce design qui ne ressemble en rien à ce que vous connaissiez. La raison est simple : Le blog a été vidé de tous ses articles, photos et autres contenus par une personne malveillante qui a utilisé mon login/password.

1 an de travail perdu en quelques heures, le coup est rude, je ne sais pas si j'aurai le courage de m'y remettre...  à moins que le staff d'Over-blog fasse un miracle. 
Je vous tiens au courant.


Mise à jour du Lundi 25 Septembre

Avant tout, merci à tous de votre soutien qui m'encourage à ne pas lacher l'affaire. Grâce à plusieurs d'entre vous qui se sont spontanément manifestés (merci Elsa, Joachim, Dude27, JP et Samantha) , j'ai pu récupérer de nombreux articles que je vais maintenant soigeusement stocker, au cas où .. J'ai eu une bonne leçon, là !

Mais surtout, grâce à l'aide du staff d'Over-blog, j'ai remis le design et les albums photos en ligne, recréé les catégories d'articles. Il ne reste plus qu'à les remplir ... Là, ca va être plus chaud ...
Mais heureusement, il existe un backup chez Over-blog !  :-)
Il ne devrait pas y avoir beaucoup de travail de mon côté s'il est récent, donc le blog devrait renaitre, j'espère, dans quelques jours.


Mise à jour du Samedi 30 Septembre

Et voila, le blog est de retour ! Je remets les articles petit à petit dans les bonnes catégories. Beaucoup de liens entre les articles ne sont plus bons, ainsi que quelques photos qui ne s'affichent pas , mais je travaille à remettre de l'ordre dans tout ça.
Un grand merci à Proceau d'Over-blog, et encore merci à tous pour votre soutien.

Le voyage continu !

 

Lire la suite

MON GESTE EN FAVEUR DE NOTRE PLANETE

25 Juin 2006 , Rédigé par Ludovic Publié dans #Le retour

Ca fait presque 10 ans que je barroude aux 4 coins de la Terre, avec ce Tour du Monde 2005-2006 en point d'orgue, que j'ai la chance de voir et toucher quelques une des merveilles naturelles de notre planète, et à chaque fois, j'ai  la même pensée :
"Combien d'années avant que l'homme ne les fasse totalement disparaitre ?
Mes enfants verront-ils les glaciers de Patagonie, le Macchu Pichu, la forêt amazonienne, les orang-outans de Bornéo, les lions du Parc Serengeti, les tribus himba de Namibie, ou les Ndebele d'Afrique du Sud, verront-ils la neige au sommet du Kilimanjaro, ...  ?
Ou vivront-il dans un monde sans forets, ou les rivières et les mers seront tellement polluées qu'on ne pourra plus s'y baigner, ou l'énergie et l'eau couteront 3 fois plus cher qu'aujourd'hui, ou l'air sera 2 fois plus pollué ?
Combien de milliers d'espèces d 'animaux auront entre-temps disparues ?"
 
Bref, je ne suis pas très optimiste.

Au même titre que le reste de l'humanité, j'ai ma part de responsabilité dans ce monde ou la nature est souffrance. J'y pensais depuis longtemps et j'ai donc décidé de faire quelque chose. Avant de partir en voyage, une ex-collegue de travail m'a parlé de son action bénévole auprès de la Fondation Nicolat Hulot pour l'aider dans la mise en place d'actions de communication. Je lui avais promis de l'aider pour la partie Internet à mon retour. C'est chose faite.

Je consacre donc quelques heures par semaine à la Fondation Nicolas Hulot pour les aider dans leur stratégie de communication sur Internet puisque c'est mon métier. Il y a des beaux projets a venir, et une échéance à ne pas louper à travers les Elections Présidentielle 2007 ou la protection de l'environnement se doit d'être au coeur de la vie politique française.
Je vous en dirais plus le moment venu, en attendant, si vous ne l'avez pas déja fait, relevez le Défi pour la Terre, et faites le circuler.

 
Lire la suite

J'AI RETROUVE MON ORDINATEUR PORTABLE

22 Juin 2006 , Rédigé par Ludovic Publié dans #Le retour

Pas l'ancien mais un tout neuf, tout beau. En remplacement de celui que je me suis fais voler a Bariloche en Argentine. Le bras de fer avec l'assurance a duré quelques mois car elle me demandait des justificatifs impossibles a fournir. Finalement avec l'aide d'une amie qui travaille elle même dans les assurances et qui les a contacté, ils sont devenus plus conciliants ...

J'ai pu donc pu acheter un Macbook plus puissant que mon Ibook G4 car ce dernier n'est plus fabriqué, et la clause du contrat stipulait "remboursement après achat d'un modèle identique, ou équivalent si ce dernier n'est plus commercialisé ".
Finalement, je gagne même au change ! Et le remboursement est arrivé 1 semaine plus tard.  

Morale de l'histoire :  même dans les galères, il y a toujours un coté positif. C'est juste qu'on ne le sait pas tout de suite.
Lire la suite

RETROUVAILLES PARISIENNES ET PLANETAIRES

24 Mai 2006 , Rédigé par Ludovic Publié dans #Le retour

Dès le mardi, je rencontre Alexis (enfin !), vous vous souvenez, le gars qui devait me rejoindre a Bali ? Monsieur part continuer sa vie professionelle aux Caraibes pour Kenzo, et il donne un pot de départ dans un bar-restaurant pas très loin de chez moi. On ne se connait pas autrement que par le blog, mais c'est comme si on était déja de vieux potes, c'est marrant ... Le fait qu'il ait déja effectué un Tour du Monde y est surement pour quelque chose, on se comprend tout de suite.

Apres avoir envoyé mon nouveau numéro de téléphone mobile par email a mon carnet d'adresse, les appels d'amis et de relations s'enchainent, et sans agenda, c'est la galère pour m'organiser. Je commence par revoir les ami(e)s les plus proches géographiquement : ceux de Paris. Certains ont vécu une évolution professionelle, d'autre un mariage, quelques bébés en route (ca me rajeunit pas ca !), mais pas de grande révolution non plus. Tous se soucient de savoir si je ne déprime pas depuis que je suis revenu : "ca va bien merci, j'ai la peche !"
Pourquoi déprimer ? Je viens de réaliser un rêve qui devait bien s'achever un jour ou l'autre, maintenant, je passe a autre chose. Ca ne sert a rien de vivre dans le passé et de se lamenter sur son sort (qui est loin d'etre peu enviable au demeurant). J'avance ...

Samedi, j'envoi un email aux quatre coins de la terre pour dire merci a tout mes amis voyageurs et voyageuses d'avoir été sur mon chemin, d'avoir partagé des moments inoubliables avec moi. J'espère tous les revoir un jour mais ca va nécessiter un tour du monde a lui tout seul.
Finalement peut-être pas... 1 heure plus tard, j'ai une réponse de Natali, la porto-ricaine qui était dans le meme backpacker que moi a Rio de Janeiro et avec laquelle j'ai fêté mes 30 ans. Elle est a Paris et repart demain. J'y crois pas ! Je lui demande son numéro de téléphone mobile et l'appelle aussitôt. On se donne rendez-vous Place des Vosges le dimanche pour bruncher ensemble, avec son amie finlandaise chez laquelle elle creche.
Quand je l'apercois au loin, ca me fait tout drole. La dernière fois que je l'ai prise dans mes bras, c'était sur une petite route pavé de Santa Teresa a Rio de Janeiro, devant le backpacker, en route pour Salvador da Bahia. J'ai l'impression que le voyage vient de reprendre, je réalise qu'il y a quelques chose qui a définitivement changé dans ma vie : j'ai plus d'ami(e)s étrangers que Français maintenant !

Quand je me connecte sur MSN, les fenêtres "Hello" s'ouvrent de partout. Avec le décalage horaire, il y a toujours un ami sur Terre qui est connecté quelque part. Impossible d'être tranquille 5 mn avec 1 seule personne. Dure la vie ! ;-)

Je vais faire la tournée des potes pendant encore quelques semaines, et logiquement, l'enthousiasme général devrai retomber sous peu.
Lire la suite

LES JOIES SIMPLES DU RETOUR

23 Mai 2006 , Rédigé par Ludovic Publié dans #Le retour

Quelques heures après avoir atterrit, me voila de retour dans la maison de mes parent, que je quitte des le landemain pour retrouver mon petit appartement parisien. Je l'avais définitivement laissé a mon frère, pensant qu'il y vivrait bien au dela de mon retour, et m'obligeant a me lancer dans le parcours du combattant que représente la recherche d'un appartement a Paris. Mais il a eu la bonne idée d'emménager ailleurs avec son amie la semaine précédente, m'épargnant ainsi une prise de tete monumentale. Merci frangin !

Je retrouve mon lit, mon lit tout moelleux, quel bonheur ! Et personne qui ronfle a coté ou qui rentre a minuit en claquant la porte. Et je peux sortir a poil de ma douche ! C'était quand la dernière fois que j'ai fait ca ? Et une vraie douche chaude, ca faisait longtemps aussi ...

Dès le samedi, j'ai ramené mes affaires a Paris, y compris les souvenirs que j'ai acheté. Je peux enfin accrocher les masques africains et indonésiens au mur, le bouclier Massai au dessus de mon lit, pendre les tapisseries et peintures sur soie, poser les statues namibiennes en ébène sur ma table de chevet




Et trier les kilos de sable en bouteille que j'ai récolté de par le monde. Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de tout ca ?


Le frigo est vide, je vais donc faire les courses : un grand moment ! Je bave sur les fromages de chêvre qui empestent a 2 mètres, sur le rayon charcuterie, sur l'huile d'olive et le vinaigre balsamique, sur les plaquettes de chocolat. J'aurai pu acheter tout le supermarché !

Autre bon point, mon scooter : n'ayant pas réussit a le vendre sur Ebay avant mon départ, en raison de charlots qui me proposaient a peine la moitié de sa valeur, j'ai préféré le garder. Bien m'en a pris. Après un petit décrassage et un chargement de batterie, il redémarre comme au premier jour (J'y croyais pas !), et je retrouve automatiquement ce sentiment de liberté que j'affectionne tant quand je chevauche mon fidèle destrier.

Je dois ensuite me reconnecter a la vie moderne. Je vais donc m'acheter un téléphone mobile et je découvre dans l'agence France Telecom que l'on peut même regarder la télé dessus maintenant. J'en demande un qui ne fasse pas le café, pas évident a trouver... je veux juste appeler avec, rien de plus.

Niveau courrier, j'avais plutot bien fait les choses, dont je n'ai pas recu trop de conneries. Ha si ! Ma feuille d'Impots est déjà la ... Pourquoi le percepteur ne prend pas de congé sabbatique ???

Niveau santé, après des analyses de sang, tout va bien aussi. Mon corps est en pleine forme et je n'ai attrappé aucunes bactéries.

Bref, l'essentiel de ma réinsertion administrative est géré en 3 jours,  je peux donc me consacrer a ma réinsertion sociale, en attendant ma réinsertion professionelle le 29 mai.
Lire la suite